Le Fort de Santa-Cruz à Oran

Les origines d’un fort célèbre dans tout le Maghreb

Le fort de Santa-Cruz à Oran est une des merveilles de cette ville. C’est une ancienne construction de pierre qui domine la ville d’Oran à près de 500 mètres de haut.

Les travaux du fort commencent en 1577, et dureront jusqu’à 1604. À cette époque, la ville d’Oran est occupée par les espagnols. En effet, à l’origine, les Oranais n’avaient construit, à cet emplacement, qu’un simple poste de défense. Celui-ci était facilement destructible, car de petite taille.

Cependant, l’emplacement du poste de défense sur la crête de l’Aïdour, en faisait un endroit stratégique pour la protection de la ville. Les espagnols, ayant compris cela très vite, ont dès 1509, commencé à renforcer ce poste de défense dans le but de prévenir une attaque Ottomane, leur ennemi de la région à l’époque.

De nombreuse fois attaqué, le fort a été détruit, mais toujours reconstruit. Les travaux qui durèrent jusqu’à 1604, ont permis d’agrandir et de renforcer la défense du fort. Ainsi, le général espagnol, également gouverneur d’Oran, pu loger au fort de Santa-Cruz, avec plusieurs centaines de soldats.

Le Fort est en bon état aujourd’hui car il a été restauré de 1854 à 1860 par le colon de l’époque en Algérie, la France.

Ce fort est une trace de la colonisation espagnole à Oran, et fais partie intégrante du patrimoine culturel de la ville. Il y a aussi un héritage religieux avec la Chapelle de Santa Cruz, qui est situé légèrement en contrebas du fort et qui est administrée par le diocèse d’Oran. Elle fût construite quant à elle durant la colonisation française.

Ces deux monuments sont des immanquables si vous souhaitez visiter Oran, et ils témoignent de l’histoire multiculturelle de l’Algérie.

L’architecture du Fort et sa visite

Comme vous l’imaginez, le fort est composé de murs extrêmement épais qui s’étendent sur un peu moins de trois kilomètres de circonférence. Au centre, on trouve une sorte de Casbah, qui était la demeure du gouverneur d’Oran.

Compte tenu de son emplacement géographique, la grande difficulté pour construire le fort fût d’acheminer les matières premières tout en haut de la colline. Composé de fer, de bois, de sable, d’eau et de citron vert, le Fort de Santa-Cruz à Oran est donc une prouesse technique pour une construction militaire de l’époque.

Pour accéder au fort, vous devrez monter la colline. C’est assez rapide en voiture, environ 15minutes depuis le port, et la vue est très jolie. Pour les plus courageux, l’ascension peut également se faire à pieds. Cependant, attention sur la route qui est assez étroite, et il faut compter environ 1h ou 1h30 en fonction du point de départ.

Une fois arrivés en haut, vous pourrez profiter de la vue imprenable sur toute la ville. L’entrée dans le fort est payante, vous pouvez même réserver la prestation d’un guide qui vous racontera toute l’histoire du fort en détails.

À l’intérieur, vous serez transportés dans l’Oran de l’époque espagnole. Vous pourrez visiter les salles où logeaient les soldats ainsi que les appartements du gouverneur d’Oran. Pour finir, si vous avez le courage de grimper tout en haut du fort, vous aurez l’impression d’être sur le toit de l’Algérie.

Si vous êtes en voyage en Algérie, et si vous avez prévu de visiter Oran, ne manquez surtout pas le Fort Santa-Cruz d’Oran.