Le jardin Majorelle à Marrakech

Le jardin Majorelle à Marrakech

Jacques Majorelle et sa villa-atelier

Nous sommes dans les années 30. Dès sa première visite de la ville, le peintre français Jacques Majorelle est conquis par le charme de Marrakech.

Il achète un terrain situé dans le quartier Guéliz, et commence en 1929 la construction d’une “maison d’architecte”. Il l’utilisera également comme un atelier.

Passionné de botanique, le peintre crée, en 1931, le jardin que l’on connaît aujourd’hui. Ainsi, le jardin comprend trois zones avec un style propre à chacune.

La première, autour de la villa, présente un style “tropical”. Ensuite, aux alentours du bassin, on trouve le « jardin impressionniste ». Pour finir, un “jardin coloré” avec de belles teintes vives et lumineuses.

Par ailleurs, en 1937, Jacques Majorelle invente une nouvelle couleur à laquelle il donnera son nom, le bleu Majorelle. Il peindra les murs de sa villa avec cette couleur ce qui participera fortement au renom de l’endroit.

Après le décès de l’artiste dans les années 60, le jardin et sa villa sont abandonnés durant plusieurs années.

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, un couple amoureux de l’art et de Marrakech

En 1966, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, en déplacement à Marrakech, tombent amoureux du Jardin Majorelle. Le couple achète la propriété en 1980.

Ce lieu deviendra leur havre de paix et une véritable source d’inspiration pour Saint Laurent.

En octobre 2017, l’épouse du roi Mohammed VI inaugure le musée Yves Saint Laurent de Marrakech situé à une centaine de mètres du jardin Majorelle.

Aujourd’hui, le jardin et sa villa appartiennent à la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, et sont accessibles au public.

Durant votre séjour à Marrakech, vous aurez donc la possibilité de visiter le jardin Majorelle, et de découvrir ce lieu habité par l’art qui ne manquera pas de vous émerveiller.

Il faudra prévoir 70 dirhams (6€50) pour l’entrée et vous pourrez ajouter 30 dirhams (2€80) afin de visiter le musée en plus.