Eglise de Notre Dame du Tyn à Prague

Eglise de Notre Dame du Tyn

Une histoire étroitement lié à celle de Prague

Si elle est moins grande que sa cousine la cathédrale patriarcale Roumaine de Bucarest, elle n’en est pas moins aussi belle ! Construite au 11ème siècle, cette église est l’une des plus connues de la ville. Elle dispose entre autre d’une tour de près de 80 mètres qui offre l’une des plus belles vues sur l’ensemble de la ville de Prague.

L’extérieur mais aussi et surtout l’intérieur en font une véritable oeuvre d’art. Un mélange de styles forts (Gothique, Baroque, Renaissance entre autre) qui s’explique entre autre par l’histoire même de sa construction. Elle fut en effet bâtit par des groupes de marchands étrangers, venu à Prague  pour commercer.

La grande tour du sud fut fondée en 1396 sur les plans de l’architecte Peter Parler. C’est à sa mort que son fils continuera la construction de l’édifice. La révolution des « Hussites » de 1419 mettra en pause les travaux et en 1541, un terrible incendie ravagera Prague et le monument. En 1560 fut décidé sa reconstruction. Les architectes Bonifac Wohlmut et Hans Tirol seront en charge des travaux.

Le style baroque actuel fut modifié en 1770 et lui donnera sa superbe apparence que vous pouvez observer de nos jours. Les touches finales et notamment la reconstruction totale de la tour furent réalisées en 1879 pendant 10 ans.

Notre astuce YOT. Pour 200 couronnes grimpez les 287 marches de sa plus grande tour et son escalier en colimaçon étroit pour accéder à son sommet. La vue est a couper le souffle et l’expérience absolument unique.

Eglise de Notre Dame du Tyn à Prague

La plus grande cloche de République Tchèque

En grimpant les quelques 287 marches de la tour, vous pourrez observer à travers certaines petites vitres la plus grande cloche de Prague mais aussi du pays. Véritable monument et chef d’oeuvre, elle pèse 15 tonnes et se nomme Zikmund.

Elle fut conçue en 1549 en métal forgé par l’artisan tchèque Tomàš Jaroš. Il fut également célèbre à Prague pour une autre de ses très belle pièce de la « Fontaine chantante » que vous trouverez notamment dans le Jardin Royal du château de Prague. Il fallu deux essais pour la concevoir. Les reliefs sont à couper le souffle avec notamment des assortiments de pièces et de médailles.

Pour l’anecdote, il faut pas moins de 6 personnes pour faire sonner la superbe cloche. 4 pour la faire balancer et 2 pour manipuler et faire fonctionner le système de « batterie ».

Le 15 juin 2002 pendant la Saint Vitus et en pleine célébration, le système se cassa. La tradition et la légende veut que cela présage d’un malheur se dessinant. La même année, en aout, une crue record et des chutes de pluie encore jamais vue frappèrent le pays. Vous vous ferez votre propre avis.

Cloche Eglise de Notre Dame du Tyn à Prague

Un accès au système d’horlogerie à son sommet

Pour ceux qui feront le choix d’accéder au sommet (Ce que nous recommandons), vous accéderez ainsi au système d’horlogerie de la tour. C’est en 1589 que l’empereur Rudolf II commandera l’oeuvre. Ce sera ainsi le très célèbre horloger H. Bechler qui s’occupera de la tâche.

En 1895, on retira le système durant la reconstruction du monument. Il fut réinstallé une fois les travaux finis. Une des particularité de l’horloge c’est qu’elle dispose de deux systèmes de cadrans bien distincts. Chacun dispose d’une seule aiguille. Le premier et plus grand indique les heures. Tandis que le second et plus petit indique les quarts d’heure.

Ne soyez pas surpris si le mécanisme se met dans tous ses états dans un son bruyant, c’est tout simplement que 15 minutes viennent de s’écouler. Le petit espace à son sommet dans laquelle s’expose le système est aussi l’occasion idéale pour se reposer de la longue ascension.

Horloge Eglise de Notre Dame du Tyn à Prague